singapour

Laurent Ferrier, promoteur d'artistes marocains à Singapour

Le parcours de Laurent Ferrier illustre de manière exemplaire comment un conjoint d’expatrié peut créer lui-même son activité professionnelle à l’étranger : écouter les vibrations du pays d’expatriation, rester réceptif aux opportunités et à ses propres envies,  apporter à son projet enthousiasme et créativité . Ce dernier jour de Mars, c’est un galeriste tout sourire qui accueille, dans les locaux de l’alliance française de Singapour, les derniers visiteurs d’une exposition consacrée à deux peintres marocains Ali Maimoun et Said Ouarzaz. L’exposition a été un franc succès. Le buzz a fonctionné à plein : artistes chinois et singapouriens, galeristes et expatriés de tout poils sont venus et ont apprécié. La majeure partie des tableaux a été vendue et de nouvelles expositions se dessinent, pourquoi pas cette fois en Chine continentale.

Laurent Ferrier ne boude pas son plaisir. Cette exposition, il l’a organisée de bout en bout : depuis le contact et l’encouragement des artistes, dans les environs d’Essaouira, jusqu’à la scénographie et l’accrochage, en passant par la recherche d’un lieu à Singapour, l’importation et le stockage des œuvres chez lui, la réalisation des plaquettes de communication et l’organisation des relations presse. Pendant 2 semaines, il s’est tenu à la disposition du public, écoutant les visiteurs réagir et parfois se raconter devant les tableaux ; organisant même des visites spéciales pour les écoles, française et singapouriennes.

Laurent Ferrier n’est pas un galeriste comme les autres. Il y a quelques mois, il n’imaginait pas s’investir dans l’art. Arrivé il y a deux ans à Singapour comme conjoint d’expatriée, il a pris le temps de comprendre en profondeur le pays et sa région, arpentant avec bonheur les rues et quartiers de son pays d’accueil, à la recherche d’un projet professionnel sur place dans lequel il aurait la possibilité d’exprimer ses compétences et sa créativité. L’idée comme souvent est née d’un contact. C’est un ami, Olivier Conil, antiquaire et galeriste à Paris, qui lui a proposé de s’associer pour faire la promotion d’artistes marocains en Asie. Le projet est devenu passion lorsque Laurent a rencontré les artistes et a découvert leurs œuvres sur place. Le succès aidant, Laurent peut nourrir d'autres ambitions: celles de transformer la passion en métier et de développer son activité en parfaite harmonie avec les exigences de mobilité de son statut de conjoint d'expatriée. « L’amusant dit l’intéressé, c’est que tout ce que j’ai fait auparavant semble, comme par magie avoir trouvé sa place dans ce projet ». De fait Laurent Ferrier, après des études en communication, a d’abord travaillé dans l’installation de stands à l’étranger. Passionné d’international, il s’est ensuite investi dans le tourisme, développant des circuits en Asie pour une agence de voyages française, avant de devenir animateur-formateur, toujours dans le tourisme, pour Le Club Méditerranée. Le succès de l’exposition est sans doute lié au génie des artistes et à la qualité de l’organisation dans laquelle Laurent Ferrier aura apporté tous les talents empruntés à ses précédents métiers. Il est probablement dû, par-dessus tout, à la manière dont l’intéressé aura su transmettre son enthousiasme et, en bon pédagogue, être allé chaque fois avec une égale curiosité à la rencontre de l’univers de chacun.

Catégorie: 
Etiquettes: 

Pages

Subscribe to singapour

Copyright © Equipaje 2012 - Tous droits réservés | Conditions d'utilisation | Liens | RSS